Informations sur Bali - Généralités

Carte de Bali, Indonésie

BALI – Présentation

Situé au centre de l’archipel indonésien, Bali fait partie des petites îles de la Sonde et possède une superficie de 5633 Km² pour environ 4 millions d’habitants. L’île des Dieux, comme on aime à la surnommer, est un véritable petit paradis aux mille facettes qu’il est toujours passionnant de découvrir ou de redécouvrir.

Géographie

Bali est l’une des plus petites îles de l’archipel, mais bénéficie d’une grande diversité géographique grâce, notamment, à ses volcans et montagnes du centre. S’élevant à plus de 3100 mètres, le Mont Agung est le point culminant de l’île. Le mont Batur (1717 m), quant à lui, est toujours en activité et sa caldeira (cratère de cendre plat entourant le volcan) offre une vue magnifique sur le lac du même nom (Lac Batur). L’intérieur des terres est donc dominé par les montagnes et volcans avec de nombreuses cultures maraichères et des rizières en terrasses, paysage caractéristique de l’île.

Les côtes bénéficient de belles plages de sable blanc (surtout dans le sud) ou volcanique (surtout dans le nord) avec quelques belles vagues (dans le sud) offrant ainsi quelques spots de surf réputés, mais également de nombreux sites de plongée avec de magnifiques fonds marins riches en poissons et coraux.

Climat

Bali bénéficie d’un climat agréable chaud et “humide” tout au long de l’année. Près des côtes, la température varie de 27° C (saison sèche) à 32° C (saison des pluies). En montagne, elle avoisine 20 à 25° C selon l’altitude. La saison sèche s’étend de mars à octobre et la saison des pluies de novembre à avril avec des précipitations plus marquées de décembre à février. Il peut toutefois y avoir des averses même en saison sèche mais de courte durée et essentiellement en fin de journée.

Religion

Les balinais, peuple paisible et souriant, sont en majorité hindous avec d’anciennes traditions animistes (donner une âme aux choses inanimées comme un arbre ou une pierre) encore très vivaces. Très proches de la nature, ils consacrent énormément de temps aux offrandes et aux prières dédiées aux dieux et autres divinités (les principales étant Bhrama, Vishnu et Shiva). On peut ainsi apercevoir une multitude d’autels et d’offrandes placés près d’un arbre, d’une rivière ou encore à l’intersection d’un carrefour afin d’apaiser les mauvais esprits et attirer le regard bienveillant des Dieux. Les temples, quant à eux, sont innombrables puisque chaque Kampung (maison familiale) en possède d’un. Les plus importants sont ceux de Besakih, d’Uluwatu, de Tirta Empul, ou encore de Tanah Lot… Les cérémonies, rites et fêtes balinaises rythment la vie de tous les jours. Chaque balinais passe par différents rites de passage comme le limage des dents, le mariage et la crémation qui donne lieu à de magnifiques processions.

Économie

Bali vivait principalement de la culture du riz jusqu’au milieu du 20ème siècle, période à laquelle le gouvernement a encouragé la diversification de la production de biens d’exportation comme le café, la vanille, le tabac ou encore le clou de girofle. Les ressources maritimes ont été peu exploitées et la pêche demeure une activité mineure. L’île n’a pas connu de véritable industrialisation, sauf dans le Sud où l’on trouve quelques petites entreprises de textile ou de meubles. L’artisanat représente également une activité dynamique et principalement destinée aux touristes et à l’exportation. Mais, depuis une trentaine d’années, c’est le tourisme qui représente une grande part de l’économie balinaise avec près des deux tiers des ressources de l’île.

Culture

L’art, comme la peinture ou la musique, était autrefois uniquement destiné à un usage profane. De nombreux artistes occidentaux qui ont fréquenté l’île au début du siècle ont joué un rôle déterminant dans le développement de l’art balinais. Parmi les visiteurs les plus influents, nous pouvons citer Walter Spies, peintre et musicien allemand des années 30 ou encore le peintre néerlandais Rudolf Bonnet.

Histoire express

Entre le IV° et le VII° siècle, les civilisations de l’Inde et de Ceylan s’implantent sur les rivages de l’archipel indonésien. Les seigneurs des îles s’initient au sanskrit et à l’hindouisme, adoptent les structures sociales de l’Inde (castes), les philosophies (brahmanisme, hindouisme) et l’écriture. Vers 1400, un prince javanais, converti à l’islam, fonde Malacca, marquant le début de l’influence musulmane qui se répand rapidement à travers l’île de Java, attirant à Bali toute «l’intelligentsia». Bali devient alors le refuge de l’hindouisme.

Bali est la dernière des îles à subir la colonisation occidentale. Les Hollandais débarquent en 1597, se heurtant aux pouvoir des rajahs (descendants des princes), avides d’indépendance. L’ultime épisode de ces affrontements à lieu en 1906 : le rajah de Badung met le feu à son palais, et se jette avec ses sujets sous la mitraille et les canons des hollandais (c’est le Puputan, ancêtre du commando suicide).

Bali est occupée par les forces japonaises de 1942 à 1945. Les Hollandais quittent l’île après la 2° guerre mondiale et commence alors l’histoire de l’indépendance de Bali.

A faire et à voir à Bali

L’intérêt principal d’une visite à Bali est de découvrir cette culture très riche et encore très vivace. Les cérémonies et autres fêtes religieuses sont très courantes et les balinais invitent spontanément les étrangers à y assister. Il est cependant préférable de s’éloigner des centres touristiques afin de retrouver plus d’authenticité. Parmi les temples les plus visités, on trouve Besakih, Ulawutu, Tanah Lot, Taman Ayun à Mengwi ou encore le temple Bratan. D’autres sites historiques valent également le détour comme les chambres funéraires de Gunung Kawi. Enfin, les spectacles de danse, de musique ou encore de marionnettes sont des incontournables pour ceux qui aiment le raffinement. Les paysages sont également de toute beauté avec des rizières en terrasse somptueuses et des volcans impressionnant comme Batur ou Agung. Les plages ne sont pas idylliques, mais sont toutefois très agréables, Kuta, Jimbaran, ou Nusa Dua sont parmi les plus belles. La plupart des autres plages sont composées de sable volcanique (gris). Pour un séjour balnéaire, il peut être intéressant de compléter son circuit découverte de l’île par une semaine plus farniente à Lombok ou aux îles Gilis, là où se trouvent des plages aux allures de cartes postales. Les activités que l’on peut pratiquer à Bali sont multiples. De très beaux sites de plongée sont accessibles, y compris pour la plongée de surface (palmes-masque-tuba). Les plus célèbres sont ceux de Tulamben où se visite une épave sous-marine, de la petite île de Menjangan où les fonds marins, peu profonds sont splendides ou de l’île de Lembongan où vous pourrez nager environnés inoffensives raies manta. Le surf est une pratique courante à Bali avec quelques spots de surf les plus fréquentés d’Indonésie. La plage de Kuta est idéale pour les débutants alors que les spots de la péninsule de Bukhit sont réservés aux plus expérimentés. On peut également pratiquer le rafting (y compris pour les débutants) et une multitude d’autres sports nautiques (jet-ski, planche à voile, voilier). Et bien sûr, les stations balnéaires offrent toutes les activités possibles comme le golf, le tennis… La randonnée à pied ou “trek” est un moyen idéal de découvrir les magnifiques paysages de l’île et de rentrer en contact avec les balinais. La région d’Ubud offre de très belles balades pour le simple visiteur comme pour les plus sportifs, l’ascension du Mont Batur et du Mont Agung réserve de somptueuses vues sur Bali et les îles alentours. Enfin, Bali est de plus en plus réputé pour le shopping et l’artisanat. On y trouve un vaste choix d’articles (peintures, bijoux, sculptures, batiks, vêtements) à ramener dans ses bagages pour faire plaisir à ceux qui sont restés ou tout simplement… pour soi !

Pour en savoir plus sur Bali…
Pour en savoir plus sur l’Indonésie…

Carte d'Indonésie